Texte à méditer :  Ecoute le silence...  
Spécial !

Laisse le silence

te pénétrer.

Ne parle pas.

Ecoute le silence.

Il contient l’Infini.

Quel que soit le nom

que tu puisses donner

à cet Infini,

de Lui découle

la source d’eau vive

qui irrigue

toutes les parcelles

de ton âme.

Ne parle pas…

Ecoute le silence…

Infos

Fermer Saison 2015

Fermer Saison 2016

Fermer Saison 2017

Fermer Communiqués

Fermer Histoire

Fermer Archives

Fermer Informations aux musiciens

Fermer Articles de presse

Fermer Informations au public

Fermer Histoire

Fermer Nous situer

Presse
Nous contacter
Webmaster - Infos
Histoire - Un brin d'histoire...

A la recherche d'un lieu où la musique serait offrande, deux amies de longue date: Raphaële Lépine disciple de Blanche Selva, puis assistante sociale des prisons, et Jeanne Bovet, professeur au Conservatoire de Berne, découvrirent, au cours de leurs errances, une petite chapelle cistercienne à l'abandon perchée sur la rocaille de la colline ardéchoise du Vieux Rompon. Coup de foudre: C'était l'endroit rêvé, solitaire, prêt à accueillir l'offrande en communion monastique avec le chant des moines du XIIème siècle. Bien communal, la chapelle leur fut vendue début 1965, avec ses dépendances en ruine. Tout était à refaire, autant la reconstruction des dépendances que le débroussaillage du terrain envahi par la jungle. Mais, enthousiastes, forces déjà bien entamées, Raphaële et Jeanne firent face sans recul à ce qui semblait impossible. Inutile d'en raconter les détails, les dix premières années de bravade se trouvent dans le livre écrit par Jeanne: "Chapelle notre amour". Fabuleuse aventure. Le premier concert fut donné le 26 septembre 1965 par Jeanne seule. Ils se multiplièrent au cours des ans, assuré par des musiciens de haut niveau sponta­nément acquis à cette expérience d'offrande, car il s'agissait ici du don en retour du talent reçu, dans une simplicité étran­gère à tout but lucratif. Les musiciens offrent leur talent sans contreparties autres que celles de l'hébergement et le remboursement du voyage, grâce à ce que les auditeurs déposent dans le "coucouron" après entrée gratuite au concert. Beaucoup refusent même le remboursement de leur voyage, c'est le don total dans la joie du ressenti dans ce lieu de paix et de fraternité.

 

JeanneRaphaelleR.jpg

Les vingt premières années, Raphaële et Jeanne furent seules à assurer les saisons musicales. Le poids en devenant trop lourd financièrement, elles décidèrent, avec le soutien du Docteur J. P. Pédard, collaborateur de la première heure, de fonder une association appelée "Offrande musicale" afin de pouvoir, grâce aux cotisations de ses membres, poursuivre à sa mesure l'organisation musicale et matérielle de ce que jusqu'alors elles étaient seules à assumer.

Avec une folle générosité, les musiciens s'offrent en si grand nombre qu'à chaque saison, il faut faire un tri difficile pour la variété des programmes. Ce choix est fait par une équipe musicale composée de huit musiciens responsables du haut niveau artistique des concerts: Jeanne, Marie Sirot, Olivier Faller, Michel Westphal , Catherine Pépin-Westphal , Claire Strohl, Guy Bovet, Pierre Goy. Cette équipe est doublée par celle de l'entretien des lieux et l'intendance assurée par une quinzaine de responsables sous la compétente autorité d'Agnès Châtelard.

Le bureau, lui, est formé de cinq dirigeants : président, vice-président, secrétaire, trésorière, responsable du groupe des musiciens, groupe ayant plusieurs fois varié au gré des possibilités de chacun.

Ce qui fait l'aura de Rompon, c'est l'esprit dans lequel viennent jouer les musiciens, c'est le silence exigé durant les concerts encadrés par deux pièces de Bach qui situent tout de suite écoute et présence sur un plan de paix. Et c'est cela qui fait la valeur et l'émotion inhabituelle des concerts de la chapelle du Vieux Rompon : communion si fortement ressentie entre "offrants" et "recevants". Tout se passe sur un autre étage: "Ce que j'ai, je te le donne".

Cette extraordinaire atmosphère s'exprime en plénitude dans le livre: "La Symphonie des Bienheureux", choeur vibrant qui englobe tout le ressenti sous forme de chants et témoignages.


Lire aussi: Le Prédicant



Date de création : 18/10/2007 @ 07:04
Dernière modification : 26/04/2016 @ 17:16
Catégorie : Histoire
Page lue 7027 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
176 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



^ Haut ^