Texte à méditer :  Ecoute le silence...  
Spécial !

Laisse le silence

te pénétrer.

Ne parle pas.

Ecoute le silence.

Il contient l’Infini.

Quel que soit le nom

que tu puisses donner

à cet Infini,

de Lui découle

la source d’eau vive

qui irrigue

toutes les parcelles

de ton âme.

Ne parle pas…

Ecoute le silence…

Infos

Fermer Saison 2016

Fermer Saison 2017

Fermer Saison 2018

Fermer Communiqués

Fermer Histoire

Fermer Archives

Fermer Informations aux musiciens

Fermer Articles de presse

Fermer Informations au public

Fermer Histoire

Fermer Nous situer

Presse
Nous contacter
Webmaster - Infos
Communiqués - Communiqué 2018/02

Offrande musicale, Rompon
Communiqué 2018-2

La Pentecôte à Rompon, ce sont deux concerts qui suivent de près l’ouverture de la saison. C’est donc à la chapelle du Prédicant, les dimanche 20 et lundi 21 mai prochain, à 20h30 dimanche, et à 17h00 lundi, qui verront le pianiste ami fidèle de Jeanne Bovet, Serguei Milstein assurer avec son très jeune fils violoniste Sergueï junior, le programme Schubert annoncé.

Deux sonates formeront le corps de ce programme encadré par les deux Bach traditionnels. La première Sonatine en la mineur pour violon et piano date de 1816 mais elle est posthume, publiée avec les deux autres de l’opus 137.

Suivra la grande sonate en ré majeur,  pour piano seul, qui est de vaste envergure. Selon l’inépuisable source de Tranchefort, dont ces  lignes s’inspirent fortement, cette œuvre correspond à une période heureuse de Franz Schubert. Il est en 1825 dans les Alpes Salzbourgeoises, en tournée à travers l’Autriche : le climat d’altitude semble convenir à merveille au compositeur inspiré. La sonate en ré est en effet une des plus brillantes et virtuoses, dédiée au célèbre pianiste Carl-Maria Bocklet, grand ami de Franz, un peu plus jeune que lui. D’où cet optimisme joyeux, son élan radieux et puissamment viril…qui finit cependant dans la pure poésie et le rêve : un voile diaphane tout à Schubert, trois ans avant sa mort.

Ces pièces illustrent 10 ans de la vie de composition du fulgurant génie de la musique viennoise du premier quart du 19ème siècle.

Venez nombreux pour ces deux concerts qui encouragent la promotion d’un jeune soliste dont le dialogue avec son père promet un moment musical d’exception. A l’issue de l’événement, vous serez accueillis au jardin, comme toujours à la fin d’un concert, avec les artistes du jour, une boisson et quelque gourmandise à la main, pour le bonheur de tous.

RMF

 


Date de création : 11/05/2018 @ 11:38
Dernière modification : 11/05/2018 @ 11:38
Catégorie : Communiqués
Page lue 28 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
182 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



^ Haut ^