Texte à méditer :  Ecoute le silence...  
Spécial !

Laisse le silence

te pénétrer.

Ne parle pas.

Ecoute le silence.

Il contient l’Infini.

Quel que soit le nom

que tu puisses donner

à cet Infini,

de Lui découle

la source d’eau vive

qui irrigue

toutes les parcelles

de ton âme.

Ne parle pas…

Ecoute le silence…

Infos

Fermer Saison 2016

Fermer Saison 2017

Fermer Saison 2018

Fermer Communiqués

Fermer Histoire

Fermer Archives

Fermer Informations aux musiciens

Fermer Articles de presse

Fermer Informations au public

Fermer Histoire

Fermer Nous situer

Presse
Nous contacter
Webmaster - Infos
Communiqués - Communiqué 2018/07

Offrande musicale, Rompon
Communiqué 2018- 7

Les concerts à la chapelle du Vieux Rompon du début de septembre voient l’équipe genevoise des amis de Rompon se laisser compléter par la générosité et la solidarité de musiciens de l’Orchestre de la Suisse Romande: ainsi les samedi 1er et dimanche 2 septembre prochains, le samedi à 20h30, le dimanche à 17h00, c’est un quatuor de qualité qui collabore avec le pilier de l’Offrande musicale  Michel Westphal à la clarinette. Medhat  Abdel- Salam et Claire Marcuard au violon, Hannah Franke à l’alto et Cheryl House au violoncelle.

C’est le quatuor en ré majeur, opus 76 n°5, de Joseph Haydn qui élargira l’horizon du traditionnel Bach d’ouverture. C’est autour du mouvement lent qu’il faut se concentrer dans cette œuvre. En fa dièse majeur, « chantant et triste », - c’est déjà tout un programme, - chemine de tonalités en tonalités. Comme souvent, le plus grave succède au plus enthousiaste du final.

En deuxième partie, le quintette pour clarinette et cordes en si mineur, opus 115 de Johannes Brahms. « Ainsi, l'homme du Nord, s'était retiré et de la musique et de l'amour des humains vers ces années 1890 ». Arpentant son automne, et ses forêts intérieures, Brahms s'en allait doucement. Il lui semblait avoir assez composé et il s'était retiré dans son automne intérieur. "J’en ai fait assez ; maintenant, c’est au tour des plus jeunes”. Il s'agissait plutôt de fatigue que d'humilité. Puis, vint la dernière douceur des choses : à Meiningen des amis revus, et la rencontre avec "une flûte de berger", jouée par Richard van Mühlfeld, clarinettiste de l'Orchestre ducal de la ville », ainsi que le révèle Gil Pressnitzer. Composée très rapidement durant le printemps et l’été 1891, c’est une pièce chaleureuse créée en novembre puis reprise à Berlin en décembre. L’accueil fut si enthousiaste que l’on refusa du monde… il y a 117 ans.

Prenez donc le temps de venir en avance… et, après le concert, venez partager le verre de l’amitié au jardin de l’Espère et commenter le plaisir du partage et  de la découverte offerte par les artistes du jour. Le groupe d’accueil est là pour vous chers auditeurs.

RMF

 


Date de création : 16/08/2018 @ 09:45
Dernière modification : 16/08/2018 @ 09:45
Catégorie : Communiqués
Page lue 329 fois


Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
185 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



^ Haut ^